liretvivre
Le livre Amalgame

Les Œuvres de l'artiste

... Jean Marc Soriano ...

Si l'infini existe, tout et rien existent, l'impossible existe, donc Dieu existe...et la faculté de rêver... ou le droit... allez savoir!...

liretvivre
google-site-verification: google35dababbf69e4cdf.html
Le livre Sagesse De Yeshua

Je suis né le 5 mai 1955 à Nîmes en France.

Je suis devenu dans cet ordre musicien (J’ai enseigné la guitare classique), écrivain et peintre, j’ai, je le crois, hérité de mon lieu de naissance, la lisière de la Provence, le don du contraste et de la couleur, le lyrisme et l'épique, et l'amour du partage.

Je sais m'affranchir de la langue de bois, m'immiscer sans nuance pour témoigner là où sont les souffrances des pauvres gens sans considérer l'origine sociale, la race, le sexe, les religions ... celles de la tolérance et de la compassion ...

J’espère donner à mes récits, une multitude de couleurs, un sens où dévalent en blocs ou en pluie les émotions, les intrigues, les sentiments arc en ciel ou ténébreux …

 

( Cliquez photo: Lien vers Facebook)

 

COUP DE CŒUR POUR LE LAMA...

 

Je suis très fier de faire partie des très rares qui ont reçu un coup de coeur sur le site "Thebookedition"... seulement à ce jour 72 écrivains en 6 ans sur un total de 20 000 auteurs, en rappelant aussi que le site est aussi le plus important de France...

Le roman primé est "Le lama contre Asthorot le démon" ...

 

Lire l'avis de TheBookEdition:

 

La douce Liliane, le courageux Yvelin, le cruel Prince des Ténèbres, le sage Lama Rimpoché Boudhatantra, la maternelle Patricia... vous ne pouvez que suivre ces personnages sur la voie juste du Dharma pour accomplir l'oracle de Lhassa... Belle histoire qui symbolise bien la pacifique douleur du peuple Tibétain ...

 

Le livre le lama contre Asthorot le démon

 

Foutaises et compétitions:

 

L’inhumanité de la compétition entre les hommes peut être démontrée, cette compétition qui semble si « naturelle » si intrinsèquement faisant partie de ses gènes, la compétition est une pathologie de la projection d’un futur imaginé et de la peur dont la maxime est : « Fais à ton prochain avant qu’il ne te le fasse. ».

La compétition ou la guerre sont des symptômes paranoïaques.

Les sports n’on rien à voir avec ces compétitions et aucun sportif digne de ce nom accepterait de mettre en danger la vie de ses « concurrents »… habilement les super-voyous du monde mélangent les mœurs des fauves, les finalités raciales des élevages, la compétition sportive des élevages pour les « sports » équestres et rémunèrent l’élite des premiers par un mérite déplacé du jeu ( le sport) vers la guerre ( la vraie) celle du pouvoir et de l’argent ses seules véritables mobiles en travestissant très malignement la violence comme corolaires acceptables de la victoire alors que par exemple dans le cas du sportif la violence n’est qu’exercée que contre soi-même avec pour finalité le dépassement de ses limites, les vaincus ne se sentent jamais écrasés et souvent finissent dans les bras les uns les autres unis surtout par une même tentative, un même effort surhumain.

Certains aux âmes médiocres parmi même les intellectuels croient dans ce cauchemar élitiste du mérite engendré par des violences souvent très subtiles.

Ils s’imaginent (encore) que ceux qui prônent le partage sont de doux rêveurs, de doux dingues faibles et malades de sentimentalismes et quand on sait que ces bons citoyens qui jugent le DROIT au partage sont même de « bons » chrétiens… ça peut faire gerber !

Le mérite existe bien entendu mais qui est assez sage pour en définir les frontières, certainement ni les industriels, ni les banquiers et mafias, ni les généraux et certainement pas les énarques grands dispensateurs de compétitions subtilement inhumaines…

Alors qui ?

Je pense à ceux qui ne punissent pas les hommes d’en être en les mettant aux centres de la finalité matérialiste et non comme un outil de production … en fait n’importe quel homme qui aime l’homme !

Ah ! … Aimer !... Encore l’éternel mythe de la faiblesse et j’entends hurler le loup ( Le monstre inhumain) qui braille que l’évolution humaine passe par sa profonde disposition à l’autodestruction… Foutaises !

Mais c’est vrai la compétition doit exister, mais l’ennemi ne doit être que soi-même, un ennemi qui doit s’aimer pour se vaincre et qui mutera, l’évolution n’existant que sous cette forme.

Les premiers, c'est-à-dire les plus violents, les plus inhumains, seront les … ça vous rappelle peut être quelque chose … je n’en reviens pas de la sagesse de celui qui savait résumer les choses aussi bien !

( Cliquez photo: lien vers l'observatoire des inégalités)

 

De part le monde des hommes et des femmes bâtissent même des villages d’amour autour des décharges où les enfants meurent empoisonnés et de tuberculose, d’autres les guérissent avec des remèdes issus des produits qui désinfectent l’eau des piscines (MMS de Jim Humble) des milliers de religieux et de moines de toutes les religions prient arrosant le monde de piété et d’humilité ( Eh oui c’est utile aussi !), l’amour est en lui-même sa propre récompense…

Arrête l’ami de la guerre de croire que je rêve, car c’est toi qui projette vers la lumière de mon cœur ta monstrueuse vision du monde, ton cauchemar… moi je ne fais que savoir, comprendras-tu un jour ?...Et en ce futur je te montre moi aussi que je suis victime de mon imaginaire en osant espérer que tu changeras demain, toujours demain… mais je reviens au présent sans peur et sans reproche et je te vois tel que tu es aujourd’hui, aujourd’hui, aujourd’hui, aujourd’hui maître de demain … pas un animal, pas un fauve, pas un homme, juste un monstre !

 

( Cliquez photo: lien vers l'observatoire des inégalités)

Contact et commentaire: contact@jeanmarcsoriano.com